Kytionnaire : Sokrates

Kytionnaire : Sokrates

Accueil

Liens

Contact

Sokrates


Un jeu de cartes
De Reiner Knizia
Par Blatz, 1993
Jouable en 20 minutes
Pour 2 à 4 joueurs
Niveau Facile
Genre Mémoire

Pariez sur votre mémoire ou poussez les autres à présumer de leurs capacités.

Principe



    Le but du jeu est d'être celui qui aura amassé le plus de cartes en fin de partie.
Pour ce faire, il va falloir que chacun mise sur sa capacité à se souvenir de l'emplacement de diverses cartes.
Au début de la partie, trois cartes sont données à chaque joueur: elles servent de compteur et même un peu plus en cas d'échec sur un pari. Les autres cartes sont étalées, faces cachées, en plusieurs lignes de façon à avoir à peu près un rectangle de cartes au centre de la table.
Chaque tour de jeu commence par une phase d'enchère ou chacun va annoncer le total des points qu'il pense pouvoir obtenir, au minimum, en retournant une à une les cartes cachées, sachant qu'on ne peut continuer à retourner des cartes que si au moins une des caractéristiques Valeur ou Couleur est restée commune à la série de cartes retournées et sachant qu'une carte Socrate donne deux points supplémentaires mais interdit de continuer la série de retournement.
Le joueur qui a fait la dernière enchère, alors que tous les autres ont passé, doit essayer de respecter son contrat: s'il y parvient, il prend toutes les cartes qu'il a retourné, sinon, il pose sur la table, face visible, une des cartes qu'il possède (une astuce peut consister à poser une carte qui permette de connaître une bonne série pour se refaire au prochain tour) et retourne faces cachées toutes les cartes de la table qui sont visibles. Celui qui n'a plus de cartes est éliminé.
La partie est terminée lorsqu'il n'y a plus de cartes à retourner. On compte alors les cartes (pas leur valeur) et celui qui en a le plus gagne.

Avis



    Ce jeu qui constitue un Memory très largement amélioré est assez plaisant et parfois stressant. Il a la mécanique froide de nombre de jeu de Knizia et il en a aussi l'efficacité implacable. Difficile de ne pas rire lorsqu'on a réussi à bluffer un adversaire pour qu'il parie plus que ses possibilités. Difficile aussi de ne pas s'en prendre à soi-même quand on oublie soudain la position exacte de la carte qu'il nous faut. Les parties peuvent être plus longues que la durée annoncée mais ce n'est pas vraiment génant puisqu'on s'amuse bien.


Références

Aucune référence pour l'instant.

infos légales