Kytionnaire : Mille bornes

Kytionnaire : Mille bornes

Accueil

Liens

Contact

Mille bornes


Un jeu de cartes
De Edmond Dujardin
Par Dujardin, 1956
Jouable en 30 minutes
Pour 2 à 6 joueurs
Niveau Facile
Genre Gestion

Participez à une course de voitures de 1000 kilomètres semée d'embûches et de coups-fourrés.

Principe



    Vainqueur du concours Lepine en 1956, ce jeu a connu depuis un succès mondial.
D'après moi, les raisons du succès sont:
Son antériorité: faisant partie des premiers jeux sortant des classiques cartes traditionnelles, dés et jeux de pions, le 1000 bornes avait peu à faire pour se retrouver auprès du Monopoly ou du Scrabble.
Son accessibilité: un matériel réduit, novateur à l'époque mais néanmoins reconnaissable pour la plupart des gens; une règle simple; des parties rapides.
Son hasard maîtrisable: changeant des jeux de hasard pur, où on ne contrôle rien, et des jeux de réflexion pure, où l'expert et le novice doivent trouver des adversaires à leurs tailles s'ils veulent jouer en sortant du rapport maître/élève. Au 1000 Bornes, les aptitudes de chacun sont nivelées par le facteur chance.
Son thème, aussi, a pu être une des raisons du succès, à une époque où la voiture est produite en masse et prend une place de plus en plus importante dans la société et dans les esprits (et dans le paysage).
De plus, les premiers adeptes, qui ont connu le jeu de société par son intermédiaire avec aussi les Dames, le Jeu de l'Oie, les Petits Chevaux ou la Belote, peuvent, avec nostalgie, initier les plus jeunes à ces joies comme en cherchant à retrouver une part de leur jeunesse.
Et puis je ne sais pas si, maintenant, on peut envisager une ludothèque digne de ce nom sans un exemplaire de ce jeu, au moins pour sa valeur historique. Comme le jeu bénéficie d'une distribution en grande surface, l'achat est facilité. Celui qui ne l'a toujours pas dans sa collection risque de craquer alors qu'il voulait juste acheter sa lessive.

Pour en revenir au jeu lui-même, il s'agit de parcourir 700 ou 1000 bornes, selon le nombre de joueurs. En fait le jeu ne tire son nom que de la règle pour 4 joueurs puisqu'à 2, 3 ou 6 il suffit de faire 700. A 2 ou 3 on joue en individuel, à 4 ou 6 on forme des équipes de deux avec un seul jeu exposé pour l'équipe.
Quelle que soit la règle utilisée on commence par distribuer 6 cartes à chaque joueur. Puis chacun son tour pioche une carte avant de décider s'il joue une carte pour lui-même, contre le jeu adverse ou s'il se défausse d'une carte par choix ou par obligation. Pour simplifier, un tour de jeu n'est que: Pioche d'une carte/ Pose d'une carte.
Les différents types de cartes jouables sont: les étapes qui permettent d'atteindre ces fameuses mille bornes; les attaques que l'on pose en général sur le feu vert adverse; les parades pour espérer reprendre la route si on y ajoute un feu vert; les bottes qui contrent certaines attaques pour la durée de la manche et qui peuvent servir à faire le célèbre et bénéfique coup fourré si on a de la chance ou si on ose attendre. Les bottes permettent en plus de rejouer.
Une manche se termine lorsqu'un joueur ou une équipe totalise exactement la distance à faire ou quand tous les joueurs ont joué ou défaussé toutes leurs cartes.
Vient ensuite le décompte des points qui est grandement facilité si on utilise le tableau de marque.

Avis



   Le 1000 Bornes est un jeu agréable qui a l'avantage de ne pas faire fuir les non-joueurs (parce qu'ils en ont entendu parler). Le hasard y tient une place assez importante: celui qui ne pioche pas le feu vert ou le véhicule prioritaire ne pourra jamais atteindre l'objectif, c'est une des raisons qui rend le jeu en équipe plus intéressant en augmentant le nombre de cartes et donc les chances d'en avoir des bonnes.
Dans la plupart des cas on peut se débrouiller pour jouer le moins mal possible: on peut ne pas défausser certaines parades pour ne pas dévoiler qu'on a pourtant la botte correspondante ou, si on doit défausser des étapes, décider de jeter les 25 et les 75 pour conserver les 50 en cas de limite de vitesse et les 100. On peut aussi inciter un adversaire à attaquer en l'agressant ou, au contraire, faire une trève tacite. Le jeu du 200 est lui-même à doser puisqu'il est payant de gagner sans son aide.
L'observation de la façon de jouer de l'adversaire peut être primordiale: celui qui joue, sans crainte, une attaque, possède peut être la botte qui lui correspond; comme celui qui défausse souvent le même type de parade. A moins que tout cela ne soit que du bluff?
Je ne sais pas si, sortant aujourd'hui, le 1000 Bornes pourrait se faire la même place dans la masse de jeux qui apparaissent. Le verrait-on dans un supermarché français alors que 6 nimmt! n'y est toujours pas? Mais, bon, on ne refait pas l'Histoire...

Le 1000 Bornes classique a été décliné en de nombreuses versions: Olympique, animaux, histoire pour ne citer que les plus connues.

Si vous aimez le Mille Bornes et que vous voulez en changer un peu, dans les jeux familiaux qui plaisent bien, vous pouvez essayer Coloretto ou le 6 nimmt!. Les boîtes sont tout aussi transportables, les règles aussi simples, ils ne sont pas chers et on passe généralement un bon moment avec. Par contre, ils sont plutôt abstraits et ne sont trouvables, en France, que sur Internet ou, mieux, en boutiques spécialisées (pour ceux qui n'y sont jamais entrés, ça sera peut-être une révélation et Knizia, Kramer ou Teuber deviendront peut-être leurs idôles).



Variante:

Pour augmenter les chances d'avoir la carte qu'il faut et obliger à peser toute défausse, on peut autoriser à prendre la carte exposée au dessus de la défausse plutôt que de piocher dans le talon.


Références

Aucune référence pour l'instant.

infos légales