Kytionnaire : Kleine Fische

Kytionnaire : Kleine Fische

Accueil

Liens

Contact

Kleine Fische


Un jeu de cartes
De Peter Neugebauer
Par Gold Sieber, 1997
Jouable en 15 minutes
Pour 2 à 4 joueurs
Niveau Enfantin
Genre Prise de risque

Votre filet de pêche est bien placé. Laissez-le le temps qu'il faut pour faire la plus grosse prise possible. Mais attention à ne pas être trop gourmand ou les mailles pourraient se déchirer.

Principe



   Kleine Fische est un jeu où l'on doit tenter de pêcher le plus de poissons possible. Et plutôt des gros. Car, pour chaque espèce que l'on aura su remonter, seul le spécimen le plus imposant sera comptabilisé en fin de partie.
Chaque carte représente un poisson d'un certain type (tous mignons avec un graphisme attrayant) et d'une certaine taille (allant du petit qui ne vaut qu'un point à l'énorme qui prend toute la carte et qui rapporte 4 points). Certaines cartes sont des pieuvres qui annulent la pêche mais qui ont les tentacules assez longs pour aller chercher quelques trouvailles dans le bateau d'un concurrent.
Celui qui pêche prend un poisson dans la mer (la pioche) et le met dans son filet (face visible à côté de la pioche). Puis il décide, comme au quitte ou double, s'il continue la pêche ou non. S'il arrête, il remonte les filets et toutes ses prises vont rejoindre ses cales (devant lui face cachée) ou elles sont à l'abri d'une fuite mais pas d'un vol. S'il insiste et qu'il remonte un poisson d'une espèce différente de tous les poissons qu'il a déjà eu dans ce tour, ça va, il peut continuer à jouer. S'il pêche un poisson qui se trouve déjà dans son filet, les deux de la même famille complotent et trouvent un moyen de se faufiler entre les mailles du filet, entraînant avec eux toutes les prises qu'ils encadraient. Dernière possibilité, il remonte une pieuvre: dans ce cas il perd tout ce qu'il avait dans le filet mais il a l'occasion de délester un adversaire de quelques pièces imméritées. Encore une fois, puisque c'est le thème du jeu, il ne faudra pas être trop gourmand car un jet du dé spécial va décider si on est autorisé à voler le nombre de poisson que l'on a proposé (ou même si on est puni pour avoir voulu voler un innocent). Si on a l'autorisation de sanctionner un malotru qui dépasse les quotas, celui-ci propose sa main face cachée et tente, avec des mimiques réjouies, apeurées ou complètement indifférentes, de ne pas se faire chiper ses plus belles prises. Attention, celui qui voit un gros poisson le quitter s'en souviendra la prochaine fois qu'il aura une pieuvre prise dans les mailles de son filet.
Lorsque la pioche est épuisée chacun classe ses poissons par espèce. Dans chaque espèce qu'il possède, chaque joueur conserve le plus gros poisson pour comptabiliser ses points et il remet ses congénères à l'eau. Chacun compte ses points (pas en haut et en bas de la carte, juste en haut) et celui qui en a le plus a évidemment gagné.

Avis



  Tout comme Petri, Kleine Fische est un jeu que le thème et la présentation destinent plutôt à un public jeune. Il n'est pas dénué d'intérêt pour les adultes qui peuvent y trouver un bon petit stress: l'envie de toujours en prendre plus, avec le risque de tout perdre. En tout cas ce jeu est parfait pour jouer en famille avec des petits qui ne seront pas écartés et qui auront toutes les chances de gagner contre des grands trop sûr d'eux ou au contraire trop timorés. Tout est affaire de chance et surtout de dosage. Le moment où on peut voler un adversaire rappelle le "Pouilleux" avec l'inquiétude dans les yeux de la victime qui voit les doigts de l'adversaire survoler son jeu. Attention aux cartes qui sont solides, certes, mais il y a des limites quand quelqu'un est à tout prix prêt à ne pas laisser sa proie à un adversaire. Les parties sont rapides et pas soûlantes du tout (contrairement à certains jeux qui demandent un effort que l'adulte n'a pas toujours envie de faire, même pour sa progéniture chérie). Je n'ai pas vraiment essayé une partie en apéritif pleine de coups bas entre "vieux" mais il faut dire qu'il y a tant d'autres bons jeux que je n'essaierai peut-être pas celui-là.

Variantes

1: Pour rendre le jeu plus clair (surtout si on veut jouer avec des tout-petits), on peut décider que si on a deux poissons de la même espèce dans le filet on perd toute la pêche du tour. Cela ne dénature pas le jeu et cela diminue un peu le facteur chance au profit du facteur prise de risque.
2 (éphémère): Pour plus de liberté et pour faire apprendre les dures lois de la vie laissez donc chacun choisir les poissons qu'il veut garder pour compter ses points. Voir un enfant choisir le plus petit poisson parce qu'il est plus mignon que le gros ça fait plaisir à tout le monde et il faut profiter de ces moments d'innocence qui ne vont pas durer.


Références

infos légales